Bienvenue sur mon blog

Un petit tour de tuktuk pour nos petits handicapés
25 août, 2013, 16:44
Classé dans : Benevolat,Decouvertes

Si vous voulez voir l’agrandissement de chaque photo, cliquez une 1ère fois sur la photo, quand elle apparaîtra, recliquez encore une fois et elle s’agrandira.

Bonjour,

Encore un bon moment pour nos petits orphelins handicapés grâce à nos jeunes bénévoles de la faculté de médecine de Kremlin Bicêtre ; une promenade en tuktuk durant 2 heures à travers les rues de Phnom Penh. 

Inutile de vous relater la joie de nos petits et grands orphelins ainsi que celle des nounous, à la vue des monuments, des mouvements dans les rues, etc…

Il y a eu un arrêt pour le petit « snack » pour certains enfants qui doivent prendre des médicaments, d’autres profitent de faire des poses-photos.

Merci à nos jeunes étudiants (Arnaud, Arthur, Bastien, Baptiste, Clémence, Céline, Héloïse, Marion et Zoé) pour l’aide qu’ils ont apportée encore cette année à notre Fondation  mais surtout aux enfants. 

Cordialement

Honorine Aline Fitte



Distribution alimentaire et habits au bidonville, Merci Dana !
7 mai, 2013, 12:11
Classé dans : Decouvertes

Si vous voulez voir l’agrandissement de chaque photo, cliquez une 1ère fois sur la photo, quand elle apparaîtra, recliquez encore une fois et elle s’agrandira.

Bonjour,

Nous avons distribué un panier alimentaire composé de riz, sucre, sel, navets séchés confits plus des sarongs (habit d’intérieur des gens de la campagne), krama , tongs, bermudas, habits d’enfants, aux habitants d’un bidonville proche de PP que nous connaissons depuis plusieurs mois.

Nous remercions Dana Villeneuve, sa belle soeur et quelques unes de leurs amies canadiennes.*

Les photos parlent d’elles-mêmes ! C’est la saison des pluies, il y a beaucoup de boue, ce qui rend la vie de ces personnes encore plus difficile !

Si vous êtes sensibles, faites une action. Lors de vos vacances au Cambodge , achetez des produits alimentaires et allons distribuer ensemble à ces Démunis. Ce sont des actions directes, nous travaillons bénévolement pour notre Fondation Eléphant Blanc, qui est khmère (dirigée par une Khmère et non par des Occidentaux** à ne pas confondre avec une association française du même nom. 

MERCI à ces donateurs dont Dana, mon amie d’enfance.

Cordialement

Honorine Fitte 

 

 

 *Lucie et Dana Villeneuve, des amies, collègues de l’Unité des soins d’Ottawa  et Marielle, Lise, Gina, Jane, Annie , Fabie , Claudine.

 

** Pour les esprits malveillants, ne voyez pas de connotation « raciste », c’est simplement pour éviter UNE confusion .

 

 



Distribution d’un panier alimentaire et produits d’hygiène dans un hameau (bidonville)
17 mars, 2013, 17:28
Classé dans : Decouvertes

 

 

 

Si vous voulez voir l’agrandissement de chaque photo, cliquez une 1ère fois sur la photo, quand elle apparaîtra, recliquez encore une fois et elle s’agrandira.

 

 

Bonjour,

 

Comme prévu il y a environ deux mois lorsque j’ai découvert un « bidonville » à l’orée de Phnom Penh,

j’ai décidé de venir en aide à travers notre Fondation Eléphant blanc en distribuant un panier alimentaire et des produits d’hygiène à une dizaine de familles.

Mes amis, les Gawthrop, d’ horizontalholidays (chambres d’hôtes et locations saisonnières dans le sud de la France) ainsi que leurs amis anglais, ont eu la générosité de nous venir en aide. Nous les remercions chaleureusement.

Après deux mois d’absence, nous sommes surpris de constater que le propriétaire terrien a remblayé son terrain et l’a ainsi surélevé , empêchant même ces pauvres habitants de passer même sous la clôture.

Comparez les photos de l’article précédent et ce présent.

MERCI à la famille Gawthrop et leurs amis de leur générosité.

Cordialement

Honorine A. Fitte

Composition du panier alimentaire en fonction du nombre de membres dans chaque famille : 5 à 9 kgs de riz, 2 flacons de soja, 2 flacons de sauce de poisson, 1 kg de sucre, 1 kg de sel, 1 à 2 kgs de navets confits, 30 à 50 paquets de nouilles lyophilisés.

+ 3 à 4 savonnettes, un à deux flacons de shampoing, 1 kg de lessive.

 

 

 



Un dimanche dans un village pauvre au milieu des familles de démunis
9 mars, 2013, 16:14
Classé dans : Decouvertes

Bonjour, 

Je suis désolée de vous présenter le texte séparément des photos. 
Il y a eu un bug sur cet article. 
********************
C'était un dimanche ! D'habitude, je vais à l'orphelinat..
Mais les rencontres du hasard m'ont amenée à visiter un petit hameau 
d'une dizaine de familles totalement démunies que je devrais 
visiter prochainement.
Ce qui explique ma tenue complètement inappropriée.
Certaines familles dont il ne reste que des femmes car les maris sont 
partis clandestinement en Thailande dans l'espoir de trouver du travail, 
mais malheureusement, cet espoir a été vain !
Notre fondation Eléphant Blanc a prévu d'aider des jeunes issus de familles
démunies à la scolarisation.
Tous vivent dans ce petit hameau d'une dizaine de familles, toutes aussi
pauvres les unes que les autres.
Il y a une dizaine d'enfants mais hélas, nous ne sélectionnons que deux 
ou trois qui suivent leur scolarité d'une façon régulière.
Ils sont au nombre de deux ou trois : une jeune fille adolescente, 
une petite fille et probablement un jeune garçon de 10 ans.
Les photos ci-dessus témoignent de leur condition de vie !


Bien cordialement


 
	
	

Un dimanche dans un village pauvre au milieu des familles de démunis
14 janvier, 2013, 1:34
Classé dans : Decouvertes

Si vous voulez voir l’agrandissement de chaque photo, cliquez une 1ère fois sur la photo, quand elle apparaîtra, recliquez encore une fois et elle s’agrandira.

 





 
	
	

Aujourd’hui, Journee de la femme …futures femmes du Cambodge
7 mars, 2011, 23:19
Classé dans : Actualités..Brèves..News,Decouvertes

p1130142resize.jpg

p1130143resize.jpg  

Comme son nom l’indique, c’est Happy Chandara, une ecole modele pour les petites filles des environs venant de familles defavorisees.

 

Avec le decalage horaire, nous sommes le 8 Mars 2011, il est 4h19…

 

Bonjour, Aujourd'hui, Journee de la femme ...futures femmes du Cambodge dans Actualités..Brèves..News roserose dans Decouvertesroseroseroseroseroseroseroseroseroseroseroseroseroseroseroserose

Quoi de plus normal que de rendre hommage a toutes les femmes en cette memorable « Journée de la femme » pour son centième anniversaire, femmes d’aujourd’hui et futures  femmes de demain ! 

Je dédie principalement cette page aux futures femmes du Cambodge, ces petits bouts de chou, de charme, de grâce que j’ai vues en pleine activité a l’école « Happy Chandara ». 

« Happy Chandara » est une école que je qualifie d’école-modèle, dédiée aux petites filles défavorisées, créée par Tina Kieffer, grâce a l’association française « toutes a l’école » qu’elle a fondée en 2006 dans les environs de Phnom Penh et dont la marraine officielle n’est autre que notre charmante et célèbre journaliste Claire Chazal. Vous souvenez vous de la « rose Marie Claire » vendue au profit de cette association pour venir en aide a la scolarisation de petites filles cambodgiennes ?…puis de la vente de bougies « la flamme Marie Claire », l’année passée toujours au profit de ces si jolies petites têtes ? 

J’ai eu l’occasion de visiter cette merveilleuse école, ou plus de cinq cents fillettes toutes aussi disciplinées les unes que les autres ont eu la chance d’être choisies (critère de choix : famille très pauvre) pour y suivre leur scolarité.

A notre arrivée avec Sophal, mon amie suisse d’origine cambodgienne, nous avons été reçues par la vice-présidente Mme Mai NGUON, une dame cambodgienne, jeune par son esprit (elle a plus de 70 ans !) qui nous a fait l’honneur de nous faire visiter l’école. Nous étions très impressionnées  par la propreté et l’ordre qui y régnaient ainsi que le comportement sage des fillettes, certaines en rang pour changer de classe, d’autres en plein cours de gymnastique, d’autres encore en plein cours d’informatique et d’anglais. Le personnel local est également de qualité, la directrice Mme Sirivouth nous a expliqué  le fonctionnement et la répartition des matières en nombre d’heures, 5 heures d’anglais par semaine et 15 heures de langue khmère, la langue française est enseignée a partir de la 4eme classe soit l’équivalent du CM1, etc… L’éecole abrite 20 classes primaires. A partir de l’année prochaine, il y aura des classes de la secondaire.

L’école est dotée de ludothèque, bibliothèque, salle d’informatique climatisée, cabinet dentaire également climatisé  ou des chirurgiens-dentistes bénévoles se relaient tout au long de l’année pour soigner sur place,  cantine distribuant plus de 500 repas préparés sur place par jour et d’un pensionnat pouvant recevoir 31 petites pensionnaires dont le domicile se trouve trop éloigné de l’école. 

BRAVO a Mme Tina Kieffer, Mme Mai Nguon, à toute l’équipe pédagogique et au personnel local. Longue vie a Happy Chandara ! 

Tina Kieffer, merci pour tout ce que vous faites pour ces petites filles  rose

Voici le site web de l’association : http://www.toutesalecole.org

 

Bien cordialement 

Aline Honorine Fitte

Email : actionsaidescambodge@gmail.com

 

 p1130140resize.jpg

p1130200resize.jpg

Les drapeaux des deux pays  en  berne dans la cour de l’ecole

p1130202resize.jpg

Photo-souvenir sous le logo de l’association

p1130184resize.jpg  p1130155resize.jpg

les classes se presentent sur 3 niveaux, ici une des salles vides…remarquez les tables bien rangees, le carrelage par terre propre et les collages au mur bien alignes.

p1130146resize.jpg

p1130190resize.jpg 

les eleves en plein cours ….

p1130153resize.jpg

ici, le cours d’informatique…

p1130157resize.jpg p1130164resize.jpg   

…pendant que les autres sont dans des salles de classe, le preau sert pour le cours d’education physique.

 p1130191resize.jpg  

Apres la gymnastique, les fillettes se douchent avant de prendre leur dejeuner.

p1130177resize.jpg 

p1130180resize.jpg

p1130179resize.jpg    

la bibliotheque…

p1130166resize.jpg

p1130168resize.jpg

la ludotheque ou des jouets de toutes sortes sont bien ranges, prets a accueillir les petites filles .

 p1130158resize.jpg

la cuisine et le refectoire pour le personnel, les maitres, maitresses, les benevoles, la direction…..et les invites.

p1130206resize.jpg  

 et voila la distribution du repas…

p1130207resize.jpg p1130208resize.jpg 

les fillettes s’assoient sagement pour dejeuner.

p1130194resize.jpg

p1130198resize.jpg  p1130195resize.jpg  

Ici, le pensionnat accueillant 31 fillettes. Voici un chambre-dortoir pour 4 petites filles, les pensionnaires affichent leur photo sur la porte de leur chambre. Chambre rose de petites filles, tout est ludique et brille par sa proprete. Je suis admirative !

p1130149resize.jpg  p1130185resize.jpg

Mme Mai, mon amie Sophal…

p1130210resize.jpg  

 p1130212resize.jpg 

…sans oublier, notre charmante grande dame Tina Kieffer.

Juste un mot…..MERCI ! ORKOUN !

 

 

 



Phnom Penh, capitale du Cambodge s’urbanise…
14 juin, 2009, 18:44
Classé dans : Decouvertes

vatphnom.jpg vatphnomenhaut.jpg                                                   ©Aline H.Fitte

statuedpenh.jpg ©Aline H.Fitte

La statue de la dame Penh. Une legende nous raconte que la colline ( »phnom » en langue khmere) qui pousse au milieu de la capitale appartient a une dame, Mme Penh d’ou le nom Phnom Penh.

Bonjour, 

Au cours de mes nombreux voyages, j’ai remarqué des chantiers de travaux publics dans Phnom Penh. Des travaux qui visent à améliorer la ville, dans une urbanisation, pour l’instant à taille humaine. 

Phnom Penh, on l’aime ou on ne l’aime pas… 

Phnom Penh est ma ville, là ou je suis née . Elle m’a vue naitre, grandir, m’a permis de me scolariser dans son seul établissement français avec un vrai programme académique d’avant 75 (date de son abandon entrepris par les Khmers rouges) , elle m’a ainsi ouvert les yeux sur un monde extérieur grâce à cette scolarisation…puis elle s’est vidée de toute sa population après que je l’aie quittée pour rejoindre la France.   

J’y suis donc retournée pour la première fois en 1990 avec France 2 (à l’époque c’était Antenne2) en partenariat avec une grosse association humanitaire, Handicap International .     

Je ne l’ai pas reconnue tant elle était sale, éventrée, pillée, dangereuse,  malgré la chaleur accablante,  elle m’a paru sans aucune âme, froide, j’ai eu des frissons… des écriteaux en russe et en vietnamien (le Cambodge a été colonisé  par le Vietnam de 1979-1989), j’ai pleuré  à sa vue, à ma descente d’avion. Je me suis retrouvé dans un semblant d’aéroport, pourtant ce même aéroport Pochentong que j’ai quitté quelques années auparavant. 

 

Elle était méconnaissable à mes yeux, les mots aussi ont changé, on y parlait une langue cambodgienne étrange, étrangère pour moi avec un vocabulaire révolutionnaire sans respect, ce respect qui fait partie de nos traditions….j’étais triste ! 

Puis après 1992, ma ville commence à s’ouvrir grâce à un accord politique entre quelques grandes personnalités de ce monde… 

 

Depuis, j’y retourne régulièrement et j’ai vu sa misère, ses enfants affamés dans les rues en train de fouiller des poubelles, ses handicapés de guerre qui demandent l’aumône aux touristes, ses pauvres qui ont du mal à joindre les deux bouts, en un mot sa blessure, blessure de guerres successives… 

Puis, elle commence à recevoir des visiteurs, d’anciens Phnom Penhois comme moi et d’autres personnes, plus téméraires que leurs compatriotes, des ambassades s’y sont installées, des musées sont reouverts, des monuments et lieux touristiques sont à visiter, etc…    Aujourd’hui, elle panse ses plaies, quelques plaies car certaines restent indélébiles, marquées comme un fer rouge dans l’esprit. Pour ma part, je trouve qu’il faut tourner les pages, ca, c’est l’héritage religieux, le bouddhisme, ancré dans tout Cambodgien, ce sentiment de fatalité ! Il faut être optimiste et avancer…   

 

Avançons ensemble en regardant de plus près cette Phnom Penh qui commence à se réveiller de sa léthargie, de s’embellir (beaucoup de choses restent encore à faire) avec ses chantiers de travaux publics, et peut être, la création d’une Bourse en 2010, http://www.lepetitjournal.com/content/view/41912/2546/    

 

des rénovations (cf mon article sur les maisons coloniales et les scènes de vie). 

http://actionsaidescambodge.unblog.fr/2009/01/24/inauguration-du-chantier-du-marche-central-a-phnom- penh/   http://actionsaidescambodge.unblog.fr/2009/02/12/des-monuments-a-visiter-a-phnom-penh-et-scenes-de-vie/    

 

Je ne peux vous décrire ici, tout ce que je ressens pour cette ville…mais je vous invite à partager quelques photos que j’ai prises, à la découvrir ensemble, en espérant que vous êtes sensibles, comme moi à toutes ces transformations (hélas, parfois, c’est aussi en dépit du bon sens au niveau des normes !) mais comme on dit : « Paris ne s’est pas fait en un jour… ».    

Je dirais, ici, ‘’Phnom Penh attend son jour ‘’… le jour de son éclosion, de son épanouissement !…enfin je l’espère.     Allez vite la découvrir, la connaitre, c’est une capitale à taille humaine, authentique,  que j’associe à une petite province française…d’accord, elle est bruyante mais c’est ça,  la Vie ! C’était une ville morte durant les années « Khmers rouges ».    

 

Il y a toujours des critiques négatives, comme j’ai dit plus haut… »Phnom Penh, on l’aime ou on ne l’aime pas » ! Je l’aime !     

 

Bien cordialement   

Aline Honorine Fitte 
 

marchecentralphpleintx.jpg                                              ©Aline H.Fitte

 

Le fameux Marché  Central ‘’Psar Thmei’’, monument colonial , héritage français est en pleine rénovation…une fois terminée, elle sera ouverte jour et nuit.  http://actionsaidescambodge.unblog.fr/2009/01/24/inauguration-du-chantier-du-marche-central-a-phnom-penh/

 

monumindependance.jpg                                                  ©Aline H.Fitte

 

Le monument de l’Indépendance…avec des jardins vers l’ouest.

maybk.jpg                                                      ©Aline H.Fitte 

Une des banques présente à Phnom Penh, ancienne demeure coloniale rénovée.

 

posetuyoevacuationkkl.jpg 

 chantier.jpg 

chantier2.jpg ©Aline H.Fitte

Des chantiers…partout des chantiers.

poste.jpg                                              ©Aline H.Fitte  

La poste, toujours l’héritage français, magnifique monument , rénovée.  On y tourne parfois des films d’epoque coloniale.

batotonlesap.jpg                                              ©Aline H.Fitte 

Sur le fleuve Tonle Sap, tout au long du quai Sisowath, des bateaux peuvent vous emmener faire un tour sur le fleuve.

minsitaffsoc.jpg ministere.jpg                                                        ©Aline H.Fitte 

Le ministère des Affaires sociales, refait et flambant neuf ! 

ouvrierssortieusine.jpg                                                      La sortie des usines… 

gaztotal.jpg                                                       ©Aline H.Fitte

Le transport de gaz Total 

famillemoto.jpg                                                   ©Aline H.Fitte 

Phnom Penh, c’est aussi ça ! une ballade a  ‘’deux roue familiale’’ 

 



…des monuments à visiter à Phnom Penh et scènes de vie au Cambodge.
12 février, 2009, 9:45
Classé dans : Art et culture,Decouvertes

  cimg0319resize.jpg©H.Fitte

C’est le magnifique Musée National du Cambodge qui est situé dans le quartier du Palais royal. Il renferme des trésors  pré et angkoriens. Il se nomme aujourd’hui, Musée Albert Sarraut, du nom de son fondateur, Gouverneur général de l’Indochine et inauguré le 13 avril (le Nouvel An khmer débute le 13 et se termine le 15 avril) 1920 en présence du Roi Sisowath. 

Bonjour, 

Je vous ai promis des photos de quelques monuments de Phnom Penh dont voici….avec quelques scènes de vie.

J’en mettrai d’autres des que j’aurai un petit moment.

Cordialement

Honorine Fitte

 p1020965resizeresize.jpg©H.FitteLa plaque de commémoration scellée sur un des murs du musée en hommage à  son fondateur, Albert Sarraut.p1020961resize.jpg©H.Fitte

Le petit plan d’eau dans les superbes jardins d’intérieur…j’ai encore plein de photos que je ne retrouve pas encore. Ainsi, cela vous exhortera à aller les admirer en grandeur nature. 

p1030606resize.jpg©H.Fitte

Ici, le Musée national  vu de face, nous tournons ainsi le dos à la splendide villa coloniale qui abrite les bureaux de l’Unesco.  

p1020966resizeresize.jpg©H.Fitte

Les bonzes sont tres présents dans la vie des Cambodgiens.

p1020956resize.jpg©H.Fitte

Ici la facade latérale droite du batiment . 

p1020957resize.jpg©H.Fitte

 p1020955resize.jpg©H.Fitte

Les jardins extérieurs d’une beauté naturelle où  sont éparpillées plusieurs statues de diverses divinités dont Shiva à  plusieurs bras et toujours le Lion , symbole de la force du nom khmer Seiha,,,c’est de là  que vient le prénom de notre Roi-père Norodom Sihanouk !

L’emblème de Sihanoukville est un lion, vous le trouverez en statue à l’entrée de la station balnéaire.

p1020959resize.jpg©H.Fitte

p1020958resize.jpg ©H.Fitte

Oh merveilles des merveilles, une minime mais quand même innombrable collection de statues de plusieurs périodes  angkorienne  et préhistorique. Une petite collection de lames de silex qui servaient d’armes ou d’ustensiles de cuisine, les anciennes cartes représentant le Cambodge, à son apogée,  où les Capitales thaie (Bangkok) et vietnamienne (Ho chi Minh , ancien Saigon) faisaient encore partie de notre immense Empire qui , au fil des années où se succèdent  guerres fraticides,  guerres des voisins avides de possession, se réduit en peau de chagrin aujourd’hui.

Juste un  conseil : la visite ne vous fera pas regretter votre séjour  à Phnom Penh, l’entree vous coutera 3 US $

 

  cimg0315resize.jpg©H.Fitte

Les jardins extérieurs d’une beauté naturelle où  sont éparpillées les statues de diverses divinités telles ici Ganesh, le Dieu Eléphant.  

  p1030555resize.jpg ©H.Fitte

p1030556resize.jpg ©H.Fitte

Et nous y voilà au fameux Marché russe où vous trouvez tout, de l’artisanat aux soieries khmères en passant par de la quincaillerie, des stocks d’habits des sur-quotas des usines , nourriture,  etc… Il est très sympathique , folklorique en un mot plein de charme ! Vous pouvez y revenir presque chaque jour pour compléter vos achats tellement il est grand. Mais, attention de ne pas vous égarer dans ses dédales car c’est un vrai labyrinthe avec des allées qui se ressemblent toutes. Les Cambodgiens l’appellent PSAR (marché) TUOL TOMPOUNG.  

p1030376.jpg

p1030378.jpg                                                   ©H.Fitte

Voici, la circulation à Phnom Penh en pleine heure de pointe (18h)…ça va et vient dans tous les sens, les Cambodgiens ne sont pas éduqués pour le respect du code de la route. Les motos arrivent parfois face à vous alors que d’autres viennent de votre gauche…alors pour éviter les uns et les autres, il faut faire comme eux : FAIRE le FORCING, au plus gros de s’imposer sinon, les motos ne vous laissent pas circuler ! Le pire c’est qu’ils sont tous INCONSCIENTS du danger !

pasagebabysit.jpg  ©H.Fitte

Il n’y a pas d’âge pour faire du baby-sitting au Cambodge. 

vatphnom.jpg©Aline H.Fitte

vatphnomeleph.jpg ©H.Fitte 

Voila, la colline , le Vat Phnom au milieu de la capitale. La légende dit qu’elle appartient à Dame Penh, d’où son nom actuel PHNOM PENH, la colline de Dame Penh. 

 

p1030608resize.jpg©H.Fitte  p1030610resize.jpg ©H.Fitte

A deux pas du Vat Phnom, des singes se baladent et grimpent partout…  

 

p1030613resize.jpg ©H.Fitte

Un aspect du quotidien des Cambodgiens moyens, ils utilisent toujours du charbon pour faire la cuisine.

p1030612resize.jpg ©H.Fitte

Un marchand de noix de coco, toujours avec sa charrette et  circule dans les rues de Phnom Penh…vous comprenez pourquoi, c’est un fleau de circuler dans la capitale !Cri

p1030614resize.jpg©H.Fitte

Le Palais Royal, majestueux et entouré dans son  environnement de 7 ha, face au confluent des 3 fleuves, le Tonlé Bassac, Tonlé Sap et bien entendu, le Mékong, long de près de 5 000 kms.  Le Mékong qui traverse plusieurs pays , de la Chine en passant par la Birmanie, Laos, Thailande, Vietnam  et atteint en plein centre de la Capitale khmère …qui inspire plusieurs films, qui tue aussi nombre d’humains lors des grandes crues  avec ses courants, c’est quelque chose, n’est-ce pas ?

 proyalinterieur.jpg  ©Aline H.Fitteproyalinterieurchanchaya.jpg ©H.Fitte

Ici, dans  l’enceinte du Palais Royal avec ses jardins visibles par des visiteurs car le Palais se visite et vous pouvez moyennant 5 $ bénéficier  des prestations de guides  francophones (cela vaut le coup). Sachez que des habits décoltés sont interdits par respect à la tradition khmère. Il y a des t-shirts qui se vendent si par mégarde, vous vous retrouvez en débardeurs ou autres. 

prpavinapoleon3.jpg ©H.Fitte

Le bâtiment gris un peu à gauche est le pavillon que Napoléon 3 a fait construire pour l’impératrice Eugénie !  

cimg0263resize.jpg ©H.Fittecimg0284resize.jpg © H.Fitte

Lors des fêtes  nationales, le Palais brille de tous ses feux !



KEP et KAMPOT
5 février, 2009, 12:53
Classé dans : Decouvertes

 p1030592resize.jpg

© H.Fitte

Cette sirène blanche attend son marin…c’est un peu le symbole de la ville de KEP avec un cheval blanc à l’entrée de la ville.

Bonjour,

Comme promis, je vous fais partager au fur et à mesure de mes trouvailles dans ma photothèque des photos de Kampot et Kep, les deux villes sont à une distance d’une quinzaine de kilomètres et à environ 150 kms de Phnom Penh.

KEP, une station balnéaire très prisée des Français et familles bourgeoises khmères dans les années 60. Elle est également restée à l’abandon mais depuis deux ans, elle commence à se réveiller…à vrai dire, il n’y a pas de belle plage dans le centre de Kep mais si vous vous éloignez un peu d’une dizaine de kilomètres, vers le Phnom barang (colline des Francais), vous verrez de magnifiques plages.

Vous y trouverez actuellement quelques guest-houses et hotels à des prix abordables. Il y en a un ou deux à des prix beaucoup plus élevés mais dansla catégorie supérieure.

Des routes sont en rénovation car la municipalité a reçu des subventions de l’Etat cambodgien pour remettre la ville en état et développer le tourisme dans le coin sans oublier l’île aux lapins qui ressemble beaucoup à Koh Samet en Thailande dans les années 80.

Un nouveau marché est en pleine construction. Mais le marché aux crabes demeure toujours là, pour l’instant et un peu plus loin, vous trouverez des restaurants avec des specialités de crabes (ceux de KEP sont reputés dans tout le Cambodge comme excellents), poulets grillés avec le fameux teuk trei de Kampot (sauce de poisson preparee a la kampotienne) en bordure de plage.

Donc KEP sera d’ici peu, une station balnéaire prisée car il n’y a que des familles aisées de Phnom penh et Siemreap qui achètent des terrains pour y construire des villas, à l’inverse de Sihanoukville où le port est omniprésent. Ce qui y amène une faune de tous genres … voilà deux aspects différents ! KEP est à 90 kms de Sihanoukville.

KAMPOT est l’une des provinces ou les Français se sont installés en masse au début des années 50 (apres guerre). Il y a un nombre incalculable de maisons et bâtiments  de style colonial qui ont été, malheureusement , détruits ou restés à l’abandon sans restauration.

Depuis quelques années, il y a des guest-houses et hôtels tout au long de la route qui longe l’estuaire. Si vous allez à Kampot, ne ratez pas le coucher de soleil en sirotant un verre dans des cafés en terrasse au bord de l’eau.

Cordialement

Honorine Fitte

ambiancemarchcrabe.jpg ©H.Fitte

Voici le marché aux crabes de KEP, le matin de 7 à 11 h ou on vient acheter des crabes, fruits et produits de la mer. Il y a une ambiance très bon enfant !

vendeuseshameon.jpg ©H.Fitte

vendeusescrabes.jpg©H.Fitte

Les vendeuses préparent les appâts , les placent dans ces grands paniers pour attraper les crabes… 

 kepappat2.jpg ©H.Fitte

…dont voici les appâts. En fait, ce sont de minuscules poissons que ces jeunes femmes enveloppent dans des feuilles de bananiers…les crabes les adorent .

kep1.jpg ©Aline H.Fittecuirecrabe.jpg©H.Fitte

Vous achetez des crabes crus puis les vendeuses peuvent vous les faire cuire dans ces marmites et vous les emporterez cuits.

restobordeaukep.jpg ©Aline H.Fitterestobordeaukep2.jpg ©H.Fitte

…à deux pas de ce marché , nous nous installons dans un resto au bord de l’eau soit au soleil, soit à l’ombre…le bonheur !

kep.jpg©H.Fitte

Une des belles villas dans la ville de KEP au bord de la plage. Quand vous longez cette plage 5 mn plus tard, vous arrivez au marché aux crabes.

kep31.jpg©H.Fitte

angkulbeach2.jpg©H.Fitte

A une dizaine de kms de KEP, voici la belle plage de Phnom barang (colline des Francais).

kep32.jpg©H.Fitte

…sur la même plage, à cet endroit-ci, il y aura d’ici peu soit des villas, soit un hôtel car ces terrains ont deja été achetés.

A l’époque, les Francais ont installé un bataillon de soldats sur la colline (nous ne la voyons pas sur cette photo, elle se trouve à droite derrière cette plage) pour surveiller des invasions vietnamiennes sur les eaux territoriales du Cambodge. Aujourd’hui, malgré tout, nous avons  quand même perdu quelques iles Triste…au profit des voisins.

mscolonialekampot.jpg ©H.Fittemscolonialekampot2.jpg ©H.Fitte

Quelques maisons coloniales encore très présentes à KAMPOT, celles-ci se trouvent face à l’estuaire ; seule la petite route les sépare du bord de l’eau.

terracecafkampot.jpg ©H.Fitte

…des cafés et guest-houses se tiennent en face de l’eau. Il y en d’autres qui s’alignent côte à côte.

Notez qu’au Cambodge et surtout a Phnom Penh, vous trouvez encore beaucoup de terrasses de café, ce qui n’est pas le cas de Bangkok où tout est cloisonné, les cafés se trouvent la plupart du temps dans des Malls (centres commerciaux).

souvenirenfancefoyerfour.jpg ©H.Fitte   

Ah, mes souvenirs d’enfance…des foyers en terre cuite qui servent pour faire cuire les aliments dont le riz avec du charbon ou du bois, des poteries, des « amberng nom krouk », cassolettes avec des trous , on y fait cuire de la farine de riz avec du lait de coco + qq crevettes et on le mange avec du nuoc mam préparé…hum…miam..miam..!

couchersoleilkampot.jpg©H.Fitte

touristesenbatofleuvekampot.jpg©H.Fitte

Et voilà, je termine sur un magnifique coucher de soleil au bord de l’eau dans Kampot. Vous pouvez l’admirer en sirotant un verre sur les terrasses des cafés-bars.

Vous pouvez revenir sur cette page car j’ai encore de plus belles photos de KEP que je dois trier. A partir de Mars, je donnerai les itinéraires avec prix soit des départs en car, soit en taxi privé. Je les ajouterai donc dans cette rubrique + des bons « tuyaux ».

 


les papillons jaunes |
Ménage, Repassage, garde d'... |
Fédération Régionale des MJ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nous les retraités (ées) CG...
| 4L TROPHY 2009 - Tech de Co...
| Association des Résidents d...