Bienvenue sur mon blog

Phnom Penh, capitale du Cambodge s’urbanise…
14 juin, 2009, 18:44
Classé dans : Decouvertes

vatphnom.jpg vatphnomenhaut.jpg                                                   ©Aline H.Fitte

statuedpenh.jpg ©Aline H.Fitte

La statue de la dame Penh. Une legende nous raconte que la colline ( »phnom » en langue khmere) qui pousse au milieu de la capitale appartient a une dame, Mme Penh d’ou le nom Phnom Penh.

Bonjour, 

Au cours de mes nombreux voyages, j’ai remarqué des chantiers de travaux publics dans Phnom Penh. Des travaux qui visent à améliorer la ville, dans une urbanisation, pour l’instant à taille humaine. 

Phnom Penh, on l’aime ou on ne l’aime pas… 

Phnom Penh est ma ville, là ou je suis née . Elle m’a vue naitre, grandir, m’a permis de me scolariser dans son seul établissement français avec un vrai programme académique d’avant 75 (date de son abandon entrepris par les Khmers rouges) , elle m’a ainsi ouvert les yeux sur un monde extérieur grâce à cette scolarisation…puis elle s’est vidée de toute sa population après que je l’aie quittée pour rejoindre la France.   

J’y suis donc retournée pour la première fois en 1990 avec France 2 (à l’époque c’était Antenne2) en partenariat avec une grosse association humanitaire, Handicap International .     

Je ne l’ai pas reconnue tant elle était sale, éventrée, pillée, dangereuse,  malgré la chaleur accablante,  elle m’a paru sans aucune âme, froide, j’ai eu des frissons… des écriteaux en russe et en vietnamien (le Cambodge a été colonisé  par le Vietnam de 1979-1989), j’ai pleuré  à sa vue, à ma descente d’avion. Je me suis retrouvé dans un semblant d’aéroport, pourtant ce même aéroport Pochentong que j’ai quitté quelques années auparavant. 

 

Elle était méconnaissable à mes yeux, les mots aussi ont changé, on y parlait une langue cambodgienne étrange, étrangère pour moi avec un vocabulaire révolutionnaire sans respect, ce respect qui fait partie de nos traditions….j’étais triste ! 

Puis après 1992, ma ville commence à s’ouvrir grâce à un accord politique entre quelques grandes personnalités de ce monde… 

 

Depuis, j’y retourne régulièrement et j’ai vu sa misère, ses enfants affamés dans les rues en train de fouiller des poubelles, ses handicapés de guerre qui demandent l’aumône aux touristes, ses pauvres qui ont du mal à joindre les deux bouts, en un mot sa blessure, blessure de guerres successives… 

Puis, elle commence à recevoir des visiteurs, d’anciens Phnom Penhois comme moi et d’autres personnes, plus téméraires que leurs compatriotes, des ambassades s’y sont installées, des musées sont reouverts, des monuments et lieux touristiques sont à visiter, etc…    Aujourd’hui, elle panse ses plaies, quelques plaies car certaines restent indélébiles, marquées comme un fer rouge dans l’esprit. Pour ma part, je trouve qu’il faut tourner les pages, ca, c’est l’héritage religieux, le bouddhisme, ancré dans tout Cambodgien, ce sentiment de fatalité ! Il faut être optimiste et avancer…   

 

Avançons ensemble en regardant de plus près cette Phnom Penh qui commence à se réveiller de sa léthargie, de s’embellir (beaucoup de choses restent encore à faire) avec ses chantiers de travaux publics, et peut être, la création d’une Bourse en 2010, http://www.lepetitjournal.com/content/view/41912/2546/    

 

des rénovations (cf mon article sur les maisons coloniales et les scènes de vie). 

http://actionsaidescambodge.unblog.fr/2009/01/24/inauguration-du-chantier-du-marche-central-a-phnom- penh/   http://actionsaidescambodge.unblog.fr/2009/02/12/des-monuments-a-visiter-a-phnom-penh-et-scenes-de-vie/    

 

Je ne peux vous décrire ici, tout ce que je ressens pour cette ville…mais je vous invite à partager quelques photos que j’ai prises, à la découvrir ensemble, en espérant que vous êtes sensibles, comme moi à toutes ces transformations (hélas, parfois, c’est aussi en dépit du bon sens au niveau des normes !) mais comme on dit : « Paris ne s’est pas fait en un jour… ».    

Je dirais, ici, ‘’Phnom Penh attend son jour ‘’… le jour de son éclosion, de son épanouissement !…enfin je l’espère.     Allez vite la découvrir, la connaitre, c’est une capitale à taille humaine, authentique,  que j’associe à une petite province française…d’accord, elle est bruyante mais c’est ça,  la Vie ! C’était une ville morte durant les années « Khmers rouges ».    

 

Il y a toujours des critiques négatives, comme j’ai dit plus haut… »Phnom Penh, on l’aime ou on ne l’aime pas » ! Je l’aime !     

 

Bien cordialement   

Aline Honorine Fitte 
 

marchecentralphpleintx.jpg                                              ©Aline H.Fitte

 

Le fameux Marché  Central ‘’Psar Thmei’’, monument colonial , héritage français est en pleine rénovation…une fois terminée, elle sera ouverte jour et nuit.  http://actionsaidescambodge.unblog.fr/2009/01/24/inauguration-du-chantier-du-marche-central-a-phnom-penh/

 

monumindependance.jpg                                                  ©Aline H.Fitte

 

Le monument de l’Indépendance…avec des jardins vers l’ouest.

maybk.jpg                                                      ©Aline H.Fitte 

Une des banques présente à Phnom Penh, ancienne demeure coloniale rénovée.

 

posetuyoevacuationkkl.jpg 

 chantier.jpg 

chantier2.jpg ©Aline H.Fitte

Des chantiers…partout des chantiers.

poste.jpg                                              ©Aline H.Fitte  

La poste, toujours l’héritage français, magnifique monument , rénovée.  On y tourne parfois des films d’epoque coloniale.

batotonlesap.jpg                                              ©Aline H.Fitte 

Sur le fleuve Tonle Sap, tout au long du quai Sisowath, des bateaux peuvent vous emmener faire un tour sur le fleuve.

minsitaffsoc.jpg ministere.jpg                                                        ©Aline H.Fitte 

Le ministère des Affaires sociales, refait et flambant neuf ! 

ouvrierssortieusine.jpg                                                      La sortie des usines… 

gaztotal.jpg                                                       ©Aline H.Fitte

Le transport de gaz Total 

famillemoto.jpg                                                   ©Aline H.Fitte 

Phnom Penh, c’est aussi ça ! une ballade a  ‘’deux roue familiale’’ 

 


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

les papillons jaunes |
Ménage, Repassage, garde d'... |
Fédération Régionale des MJ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nous les retraités (ées) CG...
| 4L TROPHY 2009 - Tech de Co...
| Association des Résidents d...